Réceptionnistes

Réceptionnistes

CNP
1414

Travaillent dans des institutions publiques et privées ou accueillent et orientent les clients et les visiteurs. Répondent également aux appels téléphoniques, prennent les messages et les rendez-vous et s’acquittent d’autres fonctions de commis aux écritures.

Faits en bref

Perspectives de trois ans

Satisfaisantes
Satisfaisantes

Possibilités d'emploi de trois ans

293
 

Salaire horaire médian

17,95 $
12,00 $
Faible
25,13 $
Haute

Salaire médian

23 263 $
 

Niveau de scolarité

Un diplôme d'études secondaires ou une formation spécifique à la profession

Employés

2 709
 

% des travailleurs à temps plein

74 %
 

% des travailleurs à l'année

63 %
 
Détails de l'emploi

Description complète de la CNP

Les réceptionnistes accueillent les personnes qui se présentent dans les bureaux, les centres hospitaliers et d'autres établissements, dirigent les visiteurs vers la personne ou le service approprié, répondent au téléphone et acheminent les appels téléphoniques, prennent les messages, fixent les rendez-vous et exécutent d'autres tâches de bureau. Ils travaillent dans des centres hospitaliers, des cabinets de médecins et de dentistes, et dans d'autres secteurs public et privé. Les téléphonistes sont inclus dans ce groupe de base.

Fonctions principales

Les principales fonctions exercées dans certaines professions incluses dans ce groupe de base sont résumées ci-dessous :

  • Les réceptionnistes accueillent les personnes qui se présentent dans les bureaux et d'autres établissements, leur indiquent la personne ou le service approprié, fournissent des renseignements généraux en personne ou par téléphone et, au besoin, effectuent des tâches de bureau; assurent, s'il y a lieu, les contrôles de sécurité à la réception et tiennent les listes de contrôle d'accès.
  • Les réceptionnistes de cabinet de médecin ou de dentiste accueillent les patients, fixent les rendez-vous en se servant de systèmes manuels ou informatisés, acceptent et consignent les paiements reçus en échange des services dispensés, et indiquent aux patients où ils doivent se présenter.
  • Les employés à l'admission dans un hôpital questionnent les patients pour obtenir et traiter les renseignements requis pour la prestation de services hospitaliers ou médicaux.
  • Les téléphonistes se servent des réseaux téléphoniques pour acheminer et établir les communications téléphoniques telles que les appels interurbains, les appels en provenance de téléphones publics ou de radiotéléphones mobiles et les appels de personne à personne, organisent des téléconférences et offrent le service de relais téléphonique aux personnes ayant une déficience; calculent et consignent, s'il y a lieu, les frais d'appel.
  • Les standardistes utilisent un standard ou un système téléphonique pour répondre aux appels téléphoniques, les filtrer et les acheminer, prendre des messages, fournir les renseignements demandés et, s'il y a lieu, effectuent des tâches de bureau.
  • Les téléphonistes au service des abonnés absents répondent aux appels téléphoniques, prennent et acheminent les messages.
  • Les autres commis à la réception de divers établissements et commerces indiquent aux clients où se rendre, prennent note des réservations, effectuent les vérifications de cartes de crédit, reçoivent les paiements, fournissent des reçus, font les réservations pour des visites guidées et interviennent en cas d'urgence.

Également connu sous le nom

  • assistant/assistante au service téléphonique
  • commis à l'admission dans un hôpital
  • commis aux rendez-vous
  • commis-réceptionniste dans un bureau
  • réceptionniste
  • réceptionniste commercial/réceptionniste commerciale
  • réceptionniste de cabinet de dentiste
  • réceptionniste médical/réceptionniste médicale
  • réceptionniste-téléphoniste
  • standardiste
  • téléphoniste
  • téléphoniste à l'interurbain
  • téléphoniste au service des abonnés absents
Exigences

Critères d'emploi

  • Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
  • Une formation en cours d'emploi peut être fournie.

Réglementation provinciale

Sans réglementation provinciale

Emploi selon le sexe

Le graphique suivant indique le pourcentage des hommes et des femmes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick.

Légende des données

92,2 %
Femmes
7,8 %
Hommes
Emploi selon l'âge

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge.

Légende des données

15,9 %
15-24
16,2 %
25-34
18,5 %
35-44
23,5 %
45-54
19,1 %
55-64
6,7 %
65+
Emploi selon le plus haut niveau de scolarité atteint

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick selon le plus haut niveau de scolarité atteint.

Légende des données

4,8 %
Aucun certificat, diplôme ou grade
38,1 %
Diplôme d''études secondaires ou l''équivalent
4,6 %
Certificat ou diplôme d''apprenti ou d''une école des métiers
42,9 %
Collège ou université - niveau inférieur au baccalauréat
9,6 %
Université - baccalauréat ou niveau supérieur au baccalauréat
Emploi selon l'industrie

Le graphique suivant illustre les groupes industriels où sont employées les plus grandes proportions de personnes travaillant dans cette profession au Nouveau-Brunswick. Les faibles pourcentages des trois principaux groupes industriels laissent indiquer que le nombre d’emplois dans cette profession est largement réparti parmi de nombreux groupes industriels.

Légende des données

35,2 %
Soins de santé et assistance sociale
10,2 %
Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d'assainissement
8,6 %
Commerce de détail
46,0 %
Toutes autres industries
Emploi selon la région économique

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui occupent cette profession au Nouveau-Brunswick selon la région économique dans laquelle elles résident.

Légende des données

15,8 %
Nord-Est
33,5 %
Sud-Est
25,9 %
Sud-Ouest
16,2 %
Central
8,6 %
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaire médian annuel selon la région économique

Le graphique suivant illustre le salaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Légende des données

23 596 $
Nord-Est
28 269 $
Sud-Est
25 661 $
Sud-Ouest
24 861 $
Central
23 273 $
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaires médians horaires selon la région économique

Voici une représentation du salaire horaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Nord-Est

17,00 $
13,52 $
Faible
25,00 $
Haute

Sud-Est

18,00 $
11,75 $
Faible
25,13 $
Haute

Sud-Ouest

17,79 $
14,00 $
Faible
25,41 $
Haute

Central

17,30 $
11,70 $
Faible
26,25 $
Haute

Nord-Ouest

20,00 $
14,00 $
Faible
25,48 $
Haute
Salaires

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession par rapport au salaire médian des travailleurs occupant cette profession à temps plein à l’année.

Tous les travailleurs occupant cette profession

23 263 $

Travailleurs employés à temps plein, toute l'année

32 415 $

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui occupe cette profession dans chacune des provinces de l’Atlantique et au pays.

Nouveau-Brunswick

23 263 $

Terre-Neuve

24 551 $

Île-du-Prince-Édouard

27 857 $

Nouvelle-Écosse

21 476 $

Canada

23 760 $
Perspectives d'emploi

Voici une représentation du nombre de possibilités d’emploi prévues dans cette profession au cours des trois et dix prochaines années, respectivement, réparti selon le nombre de possibilités devant résulter de la croissance (« nouveaux emplois ») et les possibilités devant résulter de l’attrition (décès et départs à la retraite).

Perspectives dans trois ans

Perspectives d''emploi totales : trois ans

293
 

Nouveaux emplois : trois ans

30
 

Départs à la retraite/décès : trois ans

264
 

Perspectives dans dix ans

Perspectives d''emploi totales : dix ans

902
 

Nouveaux emplois : dix ans

53
 

Départs à la retraite/décès : dix ans

847