Ouvriers en exploitation forestière

Ouvriers en exploitation forestière

CNP
8422

- Ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière

Exercent des fonctions liées au reboisement, de même qu’à la gestion, à l’amélioration et à la conservation des forêts.

Faits en bref

Perspectives de trois ans

Satisfaisantes
Satisfaisantes

Possibilités d'emploi de trois ans

43
 

Salaire horaire minimum

20,00 $
15,00 $
Faible
27,39 $
Haute

Salaire minimum

17 758 $
 

Niveau de scolarité

Un diplôme d'études secondaires ou une formation spécifique à la profession

Employés

384
 

% des travailleurs à temps plein

91 %
 

% des travailleurs à l'année

23 %
 
Détails de l'emploi

Description complète de la CNP

Les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière exercent diverses fonctions liées au reboisement, à la gestion, à l'amélioration et à la conservation des forêts. Ils travaillent pour des entreprises d'abattage d'arbres ainsi que pour des entrepreneurs et des organismes gouvernementaux.

Fonctions principales

Les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

  • étudier l'emplacement, choisir des jeunes arbres et les planter dans des zones de reforestation en se servant des outils à main appropriés;
  • utiliser une scie à chaîne pour élaguer et espacer les arbres dans les zones de reforestation;
  • utiliser une scie à chaîne pour éclaircir les jeunes peuplements d'arbres;
  • contrôler la pousse des mauvaises herbes et du sous-bois dans les peuplements de reboisement, à l'aide de produits chimiques et d'outils à main;
  • compléter des rapports sur les incendies de forêt et entretenir le matériel de lutte contre les incendies;
  • creuser des tranchées, couper des arbres et pomper de l'eau aux endroits qui brûlent pour combattre les feux de forêt, sous la direction de l'agent de suppression des incendies de forêt ou du technicien en foresterie;
  • utiliser des engins de débardage, des bouteurs ou d'autres engins à force motrice, et en faire l'entretien, afin de tirer une gamme variée d'équipement de scarification et de préparation de terrain sur les endroits à reboiser;
  • effectuer d'autres tâches dans le domaine de la sylviculture, telles que recueillir des cônes, émonder des arbres, participer aux études sur la plantation et marquer les arbres qui exigeront une intervention future.

Également connu sous le nom

  • conducteur/conductrice de scarificateur - foresterie
  • opérateur/opératrice de scie de débroussaillage - foresterie
  • opérateur/opératrice de scie pour coupe d'éclaircie
  • ouvrier sylvicole/ouvrière sylvicole
  • pompier forestier/pompière forestière
  • travailleur/travailleuse à la pièce - sylviculture
  • travailleur/travailleuse d'équipe forestière
Exigences

Critères d'emploi

  • Un diplôme d'études secondaires peut être exigé.
  • Un diplôme d'études collégiales ou d'un autre programme de formation spécialisée pour les ouvriers sylvicoles ou pour les membres d'équipe forestière peut être exigé.
  • Une formation officielle sur l'utilisation de scies à chaîne et sur leur entretien et plusieurs mois de formation en cours d'emploi sont habituellement offerts.
  • De l'expérience en tant que manoeuvre d'exploitation forestière peut être exigée.
  • Un permis d'application des produits chimiques est exigé.
  • Les certificats en Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) et en transport des matières dangereuses peuvent être exigés.
  • Un permis d'ouvrier sylvicole peut être exigé.

Réglementation provinciale

Sans réglementation provinciale

Emploi selon le sexe

Le graphique suivant indique le pourcentage des hommes et des femmes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick.

Légende des données

13,9 %
Femmes
86,1 %
Hommes
Emploi selon l'âge

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge.

Légende des données

22,2 %
15-24
13,9 %
25-34
13,9 %
35-44
16,7 %
45-54
25,0 %
55-64
8,3 %
65+
Emploi selon le plus haut niveau de scolarité atteint

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick selon le plus haut niveau de scolarité atteint.

Légende des données

20,6 %
Aucun certificat, diplôme ou grade
47,1 %
Diplôme d''études secondaires ou l''équivalent
5,9 %
Certificat ou diplôme d''apprenti ou d''une école des métiers
11,8 %
Collège ou université - niveau inférieur au baccalauréat
14,7 %
Université - baccalauréat ou niveau supérieur au baccalauréat
Emploi selon l'industrie

Le graphique suivant illustre les groupes industriels où sont employées les plus grandes proportions de personnes travaillant dans cette profession au Nouveau-Brunswick. Les faibles pourcentages des trois principaux groupes industriels laissent indiquer que le nombre d’emplois dans cette profession est largement réparti parmi de nombreux groupes industriels.

Légende des données

66,7 %
Agriculture, foresterie, pêche et chasse
13,9 %
Administrations publiques
8,3 %
Fabrication
11,1 %
Toutes autres industries
Emploi selon la région économique

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui occupent cette profession au Nouveau-Brunswick selon la région économique dans laquelle elles résident.

Légende des données

19,4 %
Nord-Est
13,9 %
Sud-Est
11,1 %
Sud-Ouest
38,9 %
Central
16,7 %
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaire médian annuel selon la région économique

Le graphique suivant illustre le salaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Légende des données

15 214 $
Nord-Est
S.O.
Sud-Est
S.O.
Sud-Ouest
28 456 $
Central
S.O.
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaires médians horaires selon la région économique

Voici une représentation du salaire horaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Nord-Est

20,00 $
15,40 $
Faible
25,00 $
Haute
Pas de données disponibles
Pas de données disponibles

Central

20,85 $
14,17 $
Faible
30,00 $
Haute

Nord-Ouest

19,00 $
14,50 $
Faible
23,54 $
Haute
Salaires

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession par rapport au salaire médian des travailleurs occupant cette profession à temps plein à l’année.

Tous les travailleurs occupant cette profession

17 758 $

Travailleurs employés à temps plein, toute l'année

40 943 $

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui occupe cette profession dans chacune des provinces de l’Atlantique et au pays.

Nouveau-Brunswick

17 758 $

Terre-Neuve

19 445 $

Île-du-Prince-Édouard

17 802 $

Nouvelle-Écosse

21 121 $

Canada

21 960 $
Perspectives d'emploi

Voici une représentation du nombre de possibilités d’emploi prévues dans cette profession au cours des trois et dix prochaines années, respectivement, réparti selon le nombre de possibilités devant résulter de la croissance (« nouveaux emplois ») et les possibilités devant résulter de l’attrition (décès et départs à la retraite).

Perspectives dans trois ans

Perspectives d''emploi totales : trois ans

43
 

Nouveaux emplois : trois ans

-7
 

Départs à la retraite/décès : trois ans

50
 

Perspectives dans dix ans

Perspectives d''emploi totales : dix ans

104
 

Nouveaux emplois : dix ans

-52
 

Départs à la retraite/décès : dix ans

156