Foreurs et dynamiteurs de mines à ciel ouvert, de carrières et de chantiers de construction

Foreurs et dynamiteurs de mines à ciel ouvert, de carrières et de chantiers de construction

CNP
7372

Les foreurs forent des trous de dynamitage dans les carrières ou les mines à ciel ouvert ou les puits de fondation. Les dynamiteurs chargent les explosifs dans les trous de dynamitage et font exploser les charges pour dégager le charbon, le minerai et les roches ou pour démolir des ouvrages.

Faits en bref

Perspectives de trois ans

Indéterminées
Indéterminées

Possibilités d'emploi de trois ans

3
 

Salaire horaire minimum

29,00 $
18,72 $
Faible
36,00 $
Haute

Salaire minimum

49 548 $
 

Niveau de scolarité

Collège ou formation professionnelle

Employés

43
 

% des travailleurs à temps plein

100 %
 

% des travailleurs à l'année

33 %
 
Détails de l'emploi

Description complète de la CNP

Les foreurs de ce groupe de base conduisent des foreuses et des perforatrices mobiles servant à forer des trous de dynamitage dans des carrières ou des mines à ciel ouvert ou des trous de dynamitage pour des puits de fondation sur des chantiers de construction. Les dynamiteurs de ce groupe de base chargent des explosifs dans des trous de dynamitage et font exploser des charges pour dégager le charbon, le minerai et les roches ou pour démolir des ouvrages.

Fonctions principales

Les foreurs de mines à ciel ouvert, de carrières et de chantiers de construction, exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

  • déplacer et faire fonctionner des foreuses rotatives, pneumatiques ou autres, montées sur camion ou chenillées, afin de forer de grands trous de dynamitage aux profondeurs prescrites, aux endroits indiqués par des piquets, dans les carrières ou les mines à ciel ouvert;
  • conduire des foreuses ou perforatrices servant à forer les trous de dynamitage dans le roc sur les chantiers de construction routière ou d'autres chantiers;
  • conduire des foreuses chenillées ou montées sur camion et équipées d'une tarière de sondage ou d'autres accessoires afin de forer des puits de fondation de bâtiment ou de pieux;
  • déterminer, au besoin, l'emplacement des trous à forer et disposer les piquets de repérage, charger des explosifs dans des trous de mine et faire exploser des charges afin de dégager le charbon, le minerai ou le roc.

Les dynamiteurs de mines à ciel ouvert, de carrières et de chantiers de construction, exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

  • lire des instructions ou des schémas, déterminer l'emplacement des trous de mines, ainsi que leur profondeur et diamètre, et effectuer des essais terrain afin de déterminer le type et la quantité d'explosifs requis;
  • raccorder les charges avec les détonateurs choisis, les amorces, les fils du détonateur et d'autre matériel, ou indiquer la façon de procéder aux autres travailleurs;
  • charger les explosifs à la main dans les trous de mine ou diriger la manoeuvre des camions d'explosifs en vrac afin de charger les trous;
  • joindre des fils électriques, des fils des détonateurs ou des amorces en série et les joindre aux dispositifs de dynamitage, appuyer sur les poignées ou les boutons pour faire exploser les charges;
  • assurer la manutention, l'entreposage et le transport des explosifs et des accessoires, conformément aux règlements, et voir à ce que les mesures de sécurité soient observées;
  • conduire, au besoin, des foreuses et des perforatrices rotatives ou pneumatiques, des marteaux perforateurs fond-de-trou ou d'autres machines afin de forer des trous de mine, ou diriger le forage des trous de mines.

Également connu sous le nom

  • boutefeu de mine à ciel ouvert
  • dynamiteur/dynamiteuse de mine à ciel ouvert
  • dynamiteur/dynamiteuse en construction
  • foreur/foreuse de mine de surface
  • foreur/foreuse en construction
  • opérateur/opératrice de foreuse rotative
Exigences

Critères d'emploi

  • Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
  • Une formation en cours d'emploi est offerte.
  • De l'expérience en tant que conducteur d'équipement lourd peut être exigée des foreurs.
  • De l'expérience en tant qu'aide-dynamiteur de la construction ou de carrières et de mines à ciel ouvert peut être exigée des dynamiteurs.
  • Un permis de dynamitage provincial est habituellement exigé des dynamiteurs.
  • Le certificat de qualification de boutefeu est obligatoire en Nouvelle-Écosse.

Réglementation provinciale

  • Provincially Regulated: Oui
  • Obligatoire: Non
  • Red Seal: Non
Emploi selon le sexe

Le graphique suivant indique le pourcentage des hommes et des femmes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick.

Légende des données

0,0 %
Femmes
100,0 %
Hommes
Emploi selon l'âge

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge.

Légende des données

0,0 %
15-24
40,0 %
25-34
40,0 %
35-44
0,0 %
45-54
20,0 %
55-64
0,0 %
65+
Emploi selon le plus haut niveau de scolarité atteint

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick selon le plus haut niveau de scolarité atteint.

Légende des données

0,0 %
Aucun certificat, diplôme ou grade
62,5 %
Diplôme d''études secondaires ou l''équivalent
0,0 %
Certificat ou diplôme d''apprenti ou d''une école des métiers
37,5 %
Collège ou université - niveau inférieur au baccalauréat
0,0 %
Université - baccalauréat ou niveau supérieur au baccalauréat
Emploi selon l'industrie

Le graphique suivant illustre les groupes industriels où sont employées les plus grandes proportions de personnes travaillant dans cette profession au Nouveau-Brunswick. Les faibles pourcentages des trois principaux groupes industriels laissent indiquer que le nombre d’emplois dans cette profession est largement réparti parmi de nombreux groupes industriels.

Légende des données

60,0 %
Construction
40,0 %
Extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz
0,0 %
S.O.
0,0 %
Toutes autres industries
Emploi selon la région économique

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui occupent cette profession au Nouveau-Brunswick selon la région économique dans laquelle elles résident.

Légende des données

0,0 %
Nord-Est
37,5 %
Sud-Est
37,5 %
Sud-Ouest
25,0 %
Central
0,0 %
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaire médian annuel selon la région économique

Le graphique suivant illustre le salaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Pas de données disponibles

Légende des données

Pas de données disponibles
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaires médians horaires selon la région économique

Voici une représentation du salaire horaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Pas de données disponibles
Salaires

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession par rapport au salaire médian des travailleurs occupant cette profession à temps plein à l’année.

Tous les travailleurs occupant cette profession

49 548 $

Travailleurs employés à temps plein, toute l'année

S.O.

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui occupe cette profession dans chacune des provinces de l’Atlantique et au pays.

Nouveau-Brunswick

49 548 $

Terre-Neuve

60 641 $

Île-du-Prince-Édouard

S.O.

Nouvelle-Écosse

32 307 $

Canada

62 854 $
Perspectives d'emploi

Voici une représentation du nombre de possibilités d’emploi prévues dans cette profession au cours des trois et dix prochaines années, respectivement, réparti selon le nombre de possibilités devant résulter de la croissance (« nouveaux emplois ») et les possibilités devant résulter de l’attrition (décès et départs à la retraite).

Perspectives dans trois ans

Perspectives d''emploi totales : trois ans

3
 

Nouveaux emplois : trois ans

0
 

Départs à la retraite/décès : trois ans

3
 

Perspectives dans dix ans

Perspectives d''emploi totales : dix ans

9
 

Nouveaux emplois : dix ans

0
 

Départs à la retraite/décès : dix ans

10