Mécaniciens en machinerie et mécaniciens industriels

Mécaniciens en machinerie et mécaniciens industriels

CNP
7311

- Mécaniciens de chantier et mécaniciens industriels

Installent, entretiennent et réparent la machinerie industrielle et le matériel mécanique.

Faits en bref

Perspectives de trois ans

Satisfaisantes
Satisfaisantes

Possibilités d'emploi de trois ans

188
 

Salaire horaire minimum

27,50 $
16,90 $
Faible
38,68 $
Haute

Salaire minimum

61 821 $
 

Niveau de scolarité

Collège ou formation professionnelle

Employés

1 790
 

% des travailleurs à temps plein

99 %
 

% des travailleurs à l'année

70 %
 
Détails de l'emploi

Description complète de la CNP

Les mécaniciens de chantier et les mécaniciens industriels installent, entretiennent, dépannent, remettent en état et réparent de la machinerie industrielle fixe ainsi que du matériel mécanique. Ce groupe de base comprend les mécaniciens et monteurs de machines dans l'industrie du textile. Les mécaniciens de chantier travaillent pour des entrepreneurs de chantier. Les mécaniciens industriels travaillent dans des usines de transformation, des entreprises de services publics et divers autres établissements industriels.

Fonctions principales

Les mécaniciens de chantier et les mécaniciens industriels exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

  • lire des plans, des diagrammes et des schémas pour déterminer la façon de procéder;
  • installer, aligner, démonter et déplacer, en respectant les plans et à l'aide d'outils manuels et électriques, de la machinerie industrielle fixe ou du matériel mécanique comme des pompes, des ventilateurs, des réservoirs, des convoyeurs, des chaudières et des générateurs;
  • faire fonctionner des appareils et du matériel de levage, comme des grues, des vérins et des tracteurs, pour mettre en place des machines et des pièces pendant l'installation, le montage et la réparation de la machinerie;
  • inspecter et examiner de la machinerie et du matériel pour en déceler les dérèglements et les défaillances;
  • installer, dépanner et entretenir les systèmes de transmission de courant, sous vide, hydrauliques et pneumatiques ainsi que les contrôleurs programmables;
  • ajuster la machinerie et réparer ou remplacer les pièces défectueuses;
  • se servir d'outils d'usinage, notamment des tours et des meules, pour fabriquer les pièces nécessaires à la remise en état, à l'entretien ou au montage des machines;
  • nettoyer, lubrifier et effectuer d'autres travaux de l'entretien routinier de la machinerie;
  • ériger des fondations destinées à recevoir de la machinerie ou diriger d'autres travailleurs dans la construction de telles fondations;
  • assembler de la machinerie et du matériel, à l'aide d'outils manuels et électriques et de matériel de soudage, avant de les installer.

Également connu sous le nom

  • affûteur/affûteuse de cardes
  • apprenti mécanicien industriel/apprentie mécanicienne industrielle
  • apprenti mécanicien-monteur/apprentie mécanicienne-monteuse
  • mécanicien industriel/mécanicienne industrielle
  • mécanicien/mécanicienne de chantier à l'entretien
  • mécanicien/mécanicienne de chantier de construction
  • mécanicien/mécanicienne de machines à coudre industrielles
  • mécanicien/mécanicienne de machines à tricoter
  • mécanicien/mécanicienne de machines textiles
  • mécanicien/mécanicienne de matériel d'usine
  • mécanicien/mécanicienne d'entretien d'usine de traitement
  • mécanicien-monteur/mécanicienne-monteuse
  • monteur-ajusteur/monteuse-ajusteuse de métiers à tisser
  • réparateur/réparatrice de cardes
  • réparateur/réparatrice de machines textiles
  • réparateur/réparatrice de métiers à tisser - industrie du textile
  • réparateur/réparatrice de métiers de filature
  • technicien/technicienne de machines de filature à fibres libérées
  • technicien/technicienne de métiers à tisser
Exigences

Critères d'emploi

  • Un diplôme d'études secondaires et une formation ou un programme professionnel sont habituellement exigés.
  • Un programme d'apprentissage de trois à quatre ans ou plus de cinq ans d'expérience de travail ainsi qu'une formation spécialisée en réparation de machinerie industrielle ou en tant que mécanicien-monteur en milieu industriel, sont habituellement exigés pour être admissible au certificat de qualification.
  • Une formation supplémentaire dans la transformation du textile et de l'expérience en tant qu'opérateur de machine de fabrication du textile peuvent être exigées des mécaniciens de machines dans l'industrie du textile provenant d'autres industries.
  • Le certificat de qualification de mécanicien industriel (de chantier) est offert, bien que facultatif, dans toutes les provinces et les territoires.
  • Le certificat de qualification de mécanicien de chantier est offert, bien que facultatif, au Québec et en Ontario.
  • Le certificat de qualification de mécanicien de machine à coudre industrielle est offert, bien que facultatif, au Québec.
  • Les mécaniciens de chantier et les mécaniciens industriels qualifiés peuvent obtenir la mention Sceau rouge après la réussite de l'examen interprovincial Sceau rouge.

Réglementation provinciale

  • Provincially Regulated: Oui
  • Obligatoire: Non
  • Red Seal: Oui
Emploi selon le sexe

Le graphique suivant indique le pourcentage des hommes et des femmes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick.

Légende des données

1,5 %
Femmes
98,5 %
Hommes
Emploi selon l'âge

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge.

Légende des données

7,0 %
15-24
16,4 %
25-34
21,8 %
35-44
27,3 %
45-54
25,5 %
55-64
2,1 %
65+
Emploi selon le plus haut niveau de scolarité atteint

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick selon le plus haut niveau de scolarité atteint.

Légende des données

7,0 %
Aucun certificat, diplôme ou grade
7,9 %
Diplôme d''études secondaires ou l''équivalent
34,2 %
Certificat ou diplôme d''apprenti ou d''une école des métiers
49,1 %
Collège ou université - niveau inférieur au baccalauréat
1,8 %
Université - baccalauréat ou niveau supérieur au baccalauréat
Emploi selon l'industrie

Le graphique suivant illustre les groupes industriels où sont employées les plus grandes proportions de personnes travaillant dans cette profession au Nouveau-Brunswick. Les faibles pourcentages des trois principaux groupes industriels laissent indiquer que le nombre d’emplois dans cette profession est largement réparti parmi de nombreux groupes industriels.

Légende des données

53,6 %
Fabrication
8,1 %
Construction
6,6 %
Commerce de gros
31,6 %
Toutes autres industries
Emploi selon la région économique

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui occupent cette profession au Nouveau-Brunswick selon la région économique dans laquelle elles résident.

Légende des données

24,6 %
Nord-Est
15,2 %
Sud-Est
30,7 %
Sud-Ouest
12,2 %
Central
17,3 %
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaire médian annuel selon la région économique

Le graphique suivant illustre le salaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Légende des données

62 774 $
Nord-Est
60 114 $
Sud-Est
75 212 $
Sud-Ouest
68 444 $
Central
58 636 $
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaires médians horaires selon la région économique

Voici une représentation du salaire horaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Nord-Est

26,00 $
16,00 $
Faible
41,00 $
Haute

Sud-Est

27,50 $
16,90 $
Faible
38,68 $
Haute

Sud-Ouest

32,00 $
17,00 $
Faible
39,36 $
Haute

Central

27,50 $
16,90 $
Faible
38,68 $
Haute

Nord-Ouest

25,00 $
17,00 $
Faible
34,00 $
Haute
Salaires

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession par rapport au salaire médian des travailleurs occupant cette profession à temps plein à l’année.

Tous les travailleurs occupant cette profession

61 821 $

Travailleurs employés à temps plein, toute l'année

65 789 $

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui occupe cette profession dans chacune des provinces de l’Atlantique et au pays.

Nouveau-Brunswick

61 821 $

Terre-Neuve

90 071 $

Île-du-Prince-Édouard

54 307 $

Nouvelle-Écosse

62 626 $

Canada

69 573 $
Perspectives d'emploi

Voici une représentation du nombre de possibilités d’emploi prévues dans cette profession au cours des trois et dix prochaines années, respectivement, réparti selon le nombre de possibilités devant résulter de la croissance (« nouveaux emplois ») et les possibilités devant résulter de l’attrition (décès et départs à la retraite).

Perspectives dans trois ans

Perspectives d''emploi totales : trois ans

188
 

Nouveaux emplois : trois ans

-16
 

Départs à la retraite/décès : trois ans

205
 

Perspectives dans dix ans

Perspectives d''emploi totales : dix ans

606
 

Nouveaux emplois : dix ans

-45
 

Départs à la retraite/décès : dix ans

652