Économistes et chercheurs et analystes économiques

Économistes et chercheurs et analystes économiques

CNP
4162

- Économistes, recherchistes et analystes des politiques économiques

Mènent des recherches, contrôlent les données, analysent l’information et préparent des rapports. Ils élaborent des modèles pour expliquer et prévoir les comportements et tendances économiques.

Faits en bref

Perspectives de trois ans

Satisfaisantes
Satisfaisantes

Possibilités d'emploi de trois ans

18
 

Salaire horaire médian

36,25 $
28,21 $
Faible
63,08 $
Haute

Salaire médian

65 889 $
 

Niveau de scolarité

Formation universitaire

Employés

203
 

% des travailleurs à temps plein

100 %
 

% des travailleurs à l'année

77 %
 
Détails de l'emploi

Description complète de la CNP

Les économistes, les recherchistes et les analystes des politiques économiques, effectuent des recherches, contrôlent des données, analysent de l'information et préparent des plans et des rapports dans le but de résoudre des problèmes économiques et commerciaux, et ils élaborent des modèles afin d'analyser, d'expliquer et de prévoir les phénomènes et les tendances économiques.

Fonctions principales

Les économistes, les recherchistes et les analystes des politiques économiques exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :

  • effectuer des recherches et élaborer des modèles afin d'analyser, d'expliquer et de prévoir les phénomènes et les tendances économiques, et mettre au point des méthodes pour rassembler et analyser les données;
  • prévoir la production et la consommation de biens et de services précis d'après la production et la consommation passées et la conjoncture économique générale et particulière à l'industrie;
  • prévoir les tendances du revenu et des dépenses, des taux d'intérêt et des taux de change;
  • analyser les facteurs de la croissance économique et suggérer aux organismes gouvernementaux les mesures propres à accroître l'activité économique;
  • analyser les facteurs qui influencent la participation au sein de la population active, l'emploi, les salaires, le chômage et d'autres issues du marché du travail;
  • étudier des formules mathématiques et des techniques statistiques et les appliquer à l'essai et à la quantification des théories économiques et à la solution de problèmes économiques;
  • étudier les caractéristiques de la monnaie et du crédit ainsi que le fonctionnement des banques et autres institutions financières, afin d'élaborer des politiques monétaires et de faire des prévisions financières;
  • contrôler les données économiques pour évaluer l'efficacité des politiques monétaires et fiscales, et pour formuler des conseils sur le bien-fondé de ces politiques;
  • examiner les problèmes liés à l'activité économique d'entreprises particulières;
  • examiner les méthodes de financement, les coûts et les techniques de production ainsi que les politiques de mise en marché pour recommander d'éventuelles améliorations;
  • étudier des données statistiques sur les échanges internationaux de biens et de services;
  • prévoir la production et la consommation de ressources renouvelables ainsi que la consommation et l'épuisement des ressources non renouvelables;
  • effectuer des recherches sur les conditions du marché local, régional ou national afin de déterminer le volume des ventes et le niveau des prix de produits et de services, d'évaluer les possibilités de débouchés et les tendances futures et d'élaborer des stratégies d'affaires;
  • suivre les tendances économiques régionales et locales;
  • étudier les procédés réglementaires et fournir de l'information pour étayer des poursuites judiciaires impliquant le gouvernement ou d'autres parties.

Également connu sous le nom

  • analyste des politiques économiques
  • analyste en économie
  • conseiller économique/conseillère économique
  • économiste
  • économiste agricole
  • économiste de l'énergie
  • économiste des placements
  • économiste des ressources naturelles
  • économiste du commerce
  • économiste du commerce international
  • économiste du travail
  • économiste en fiscalité
  • économiste financier/économiste financière
  • économiste industriel/économiste industrielle
Exigences

Critères d'emploi

  • Une maîtrise en économie ou dans un domaine connexe, comme l'administration des affaires ou la statistique, est habituellement exigée.
  • Un doctorat en économie peut être exigé.

Réglementation provinciale

Sans réglementation provinciale

Emploi selon le sexe

Le graphique suivant indique le pourcentage des hommes et des femmes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick.

Légende des données

40,9 %
Femmes
59,1 %
Hommes
Emploi selon l'âge

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick par groupe d’âge.

Légende des données

4,6 %
15-24
27,3 %
25-34
22,7 %
35-44
20,5 %
45-54
15,9 %
55-64
9,1 %
65+
Emploi selon le plus haut niveau de scolarité atteint

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession au Nouveau-Brunswick selon le plus haut niveau de scolarité atteint.

Légende des données

0,0 %
Aucun certificat, diplôme ou grade
4,7 %
Diplôme d''études secondaires ou l''équivalent
0,0 %
Certificat ou diplôme d''apprenti ou d''une école des métiers
23,3 %
Collège ou université - niveau inférieur au baccalauréat
72,1 %
Université - baccalauréat ou niveau supérieur au baccalauréat
Emploi selon l'industrie

Le graphique suivant illustre les groupes industriels où sont employées les plus grandes proportions de personnes travaillant dans cette profession au Nouveau-Brunswick. Les faibles pourcentages des trois principaux groupes industriels laissent indiquer que le nombre d’emplois dans cette profession est largement réparti parmi de nombreux groupes industriels.

Légende des données

48,9 %
Administrations publiques
13,3 %
Fabrication
6,7 %
Services professionnels, scientifiques et techniques
31,1 %
Toutes autres industries
Emploi selon la région économique

Le graphique suivant montre la répartition de toutes les personnes qui occupent cette profession au Nouveau-Brunswick selon la région économique dans laquelle elles résident.

Légende des données

4,3 %
Nord-Est
40,4 %
Sud-Est
21,3 %
Sud-Ouest
29,8 %
Central
4,3 %
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaire médian annuel selon la région économique

Le graphique suivant illustre le salaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Légende des données

S.O.
Nord-Est
69 753 $
Sud-Est
64 583 $
Sud-Ouest
69 648 $
Central
S.O.
Nord-Ouest
Régions Économiques du Nouveau-Brunswick

Régions économiques

La carte suivante montre les cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick. Une région économique est un regroupement de comtés qui a été créé comme unité normalisée servant à analyser l’activité économique régionale au Canada.

Salaires médians horaires selon la région économique

Voici une représentation du salaire horaire médian de toutes les personnes qui occupent cette profession dans chacune des cinq régions économiques du Nouveau-Brunswick.

Pas de données disponibles
Salaires

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui travaillent dans cette profession par rapport au salaire médian des travailleurs occupant cette profession à temps plein à l’année.

Tous les travailleurs occupant cette profession

65 889 $

Travailleurs employés à temps plein, toute l'année

69 867 $

Voici une représentation du salaire médian de toutes les personnes qui occupe cette profession dans chacune des provinces de l’Atlantique et au pays.

Nouveau-Brunswick

65 889 $

Terre-Neuve

88 132 $

Île-du-Prince-Édouard

69 896 $

Nouvelle-Écosse

66 438 $

Canada

79 348 $
Perspectives d'emploi

Voici une représentation du nombre de possibilités d’emploi prévues dans cette profession au cours des trois et dix prochaines années, respectivement, réparti selon le nombre de possibilités devant résulter de la croissance (« nouveaux emplois ») et les possibilités devant résulter de l’attrition (décès et départs à la retraite).

Perspectives dans trois ans

Perspectives d''emploi totales : trois ans

18
 

Nouveaux emplois : trois ans

0
 

Départs à la retraite/décès : trois ans

19
 

Perspectives dans dix ans

Perspectives d''emploi totales : dix ans

59
 

Nouveaux emplois : dix ans

-1
 

Départs à la retraite/décès : dix ans

63